10- LUMIERE

Paroles :

toki no shirabe
sora ga tsutaete
todaeta sekai
utsushi tsuzukeru

setsuna o kasaneta
kisetsu no nagare ha
kanade au
omoi o
moumoku ni someta

anata he to
tsumuide iku
kono keshiki ha
iro no nai monogatari
kanashiku kizamu

maboroshi ni mo
ai o sosoide
hoo o tsutau
namida nugueba

fureteiru
kono te ni
kanjita nukumori
kokoro o yurashite
afuretashite iku

anata he to
tsumuide iku
kono keshiki ha
iro no nai monogatari
kanashiku kizamu

nemurenaide yume o miru hitomi
michibi kareta hikari no hou he

me o akete hirogatta
anata no kage
kieteiku rinkaku o
daki shimete itai

kono te toketeiku
hikari no naka

sasaya ita yakusaku ga
hibiki tsuzukeru

Traduction :

La quête du temps
Communiquée par le ciel
Le monde arrêté
Devrait se poursuivre

La tristesse a été empilée
Le courant de la saison
Jouer ensemble
Le souvenir
Peint aveuglément

Pour toi
Tournera
Ce paysage qui est
Une histoire sans couleurs
Tristement coupée

Dans cette illusion aussi
Afflue l’amour
Et descend de ta joue
Si (tu) verse une larme

Percevoir
Sur cette main
La tiédeur ressentie
Le cœur tremble
Et déborde

Pour toi
Tournera
Ce paysage qui est
Une histoire sans couleurs
Tristement coupée

Le rêve sans sommeil vu par la pupille
Guidé à travers la lumière

Ouvre grand ton œil
Ton ombre
Dont les contours disparaissent
Se cramponne et se serre

Cette main résolue
A l’intérieur de la lumière

Les promesses murmurées
Résonnent à travers


9- Mirror

Paroles :

kaiga no naka no dekigoto
sore ha isshun no ayamachi
yubisaki kara hanatareru kako o
sono shisen ha toraeta

sobieru bouheki no yo ni
kazari tsukeru manazashi ha
dare tomo wakaranu koe tataki tsukeru tobira

the leaves and down below
somaru taiyou kuzureru mouja no sakai
dachi tsukushita gogo no hi

nuri tsubusu kanjou o
nagame teita heya no naka
shadan sareta kehai o
zutto egaki tsuzukete kita

nagareru kioku no sanbutsu
ito o meguraseta sekai
itami o mochi awasenai muhyoujou na rinkaku

the leaves and down below
somaru taiyou kuzureru mouja no sakai
dachi tsukushita gogo no hi

the leaves and down below
fude ha tomaranai
furisosogu tsumi no ame shikisai o obite

hansha suru honnou ude o nobashite
mou hitori no jibun zutto egaki tsuzukete iru

Traduction :

L’intérieur de la peinture de l’évènement
C’est un moment d’erreur
Les jours passés libérés depuis le bout des doigts
Capturaient ce coup d’œil

Dans le monde du rempart élevé
Le regard décoré
La porte frappée par la voix incomprise de quiconque

the leaves and down below
Les vœux du mort s’écroulant (sous) le soleil teinté
L’après-midi du jour se tenant immobile

L’émotion peint
L’intérieur de la chambre regardée
Le signe qui fut isolé
Continue toujours d’être peint

Le fruit du souvenir s’écoulant
Le fil entourait le monde
Les contour sans émotions qui n’arrivent pas à avoir la douleur en main

the leaves and down below
Les vœux du mort s’écroulant (sous) le soleil teinté
L’après-midi du jour se tenant immobile

the leaves and down below
Le pinceau ne s’arrête pas
Les couleurs portent la pluie du crime tombant incessamment

Les instincts reflétés allongent le bras pour
Continuer de peindre encore à moi seul


8- frontier

Paroles :

namera kana hada wa
yubisaki ni odoru
muishiki na shigusa tokete

itoshisa no amari
kizuguchi o nazoru
kurayami ni hisomu mahou

taemanaku kobore ochita kuchizuke ni hibiku neiru
machikogareta shunkan ni Aa

kono seikai o yowasete ikuyo
ai ni fureta shitasaki wa
nagare konda yume ni yureteiru
kimi ni towa no monogatari o

hateshi nai yoru wa
hirogaru mangekyou
saku hana ga someta kaori

mitsu no you ni afure dasu
amai kuchimoto kara sasou
yori sou chou mitai ni tada

boku o okasu
karadachuu he to ….

kono seikai o yowasete ikuyo
ai ni fureta shitasaki wa
nagare konda yume ni yureteiru
kimi ni towa no monogatari o

Traduction :

La douce peau
Danse du bout du doigt
L’action inconsciente fond

Pour l’excès affectueux
Suivre la blessure
La magie enfermée dans les ténèbres

Sans s’arrêter le baisé tombé en renversant dans la couleur tremblante
Dans l’instant languissant Aa

Enivrer ce monde
L’amour touchant le bout de la langue
Vaciller dans le rêve remplit en coulant
Pour toi l’éternelle histoire

La nuit sans fin
Est un étendu kaléidoscope
La fleur éclose colorie de son odeur

Comme le nectar qui jailli
Inviter à la bouche sucrée
Seulement comme un papillon enlacé

M’envahir
Dans tout le corps…

Enivrer ce monde
L’amour touchant le bout de la langue
Vaciller dans le rêve remplit en coulant
Pour toi l’éternelle histoire


7- GHOST IN THE SHELL

Paroles :

Attack to ghost in the shell
karamitsuita hell and row
suuhai no rizumu
and you take and you give
the falling to holes
douso okamai naku
keeping in to
shinkai no rakuen he youkoso

mezame no shirabe kodou o narase
burikaerazu ni mae he mae he
nante sutekina basho deshou !?

I’m leaving in dead on earth
maboroshi no ato de
So get out from the land
and your deep and your cheep
what’s gonna sell to hell
akirete nante inai
it’s keeping on
mi ga horobuma de sono mama

mezame no shirabe kodou o narase
shinka he no daishou tsumi to bachi o
ten he aoi de

mezame no shirabe kodou o narase
soko ha kimi no sekai
mou hitori no kimi he

Traduction :

Attack to ghost in the shell
hell and row enroulés
Rythme de l’adoration
and you take and you give
the falling to holes
Allez-y, ne racontez pas d’histoires
keeping in to
Bienvenue au paradis des profondeurs de l’océan

Les battements résonnent (dans) la mélodie du réveil
Sans regarde derrière, devant, devant
Quel joli endroit, n’est-ce pas !?

I’m leaving in dead on earth
Après l’illusion
So get out from the land
and your deep and your cheep
what’s gonna sell to hell
Sans être étonné
it’s keeping on
Le corps se détruit sans changer

Les battements résonnent (dans) la mélodie du réveil
Le pêché et la malédiction dans l’amélioration de la considération
Regarde vers le ciel

Les battements résonnent (dans) la mélodie du réveil
Ici c’est ton monde
Pour toi encore seul(e)


6- Alone

Paroles :

kokoro o some agete iku ashioto no nai hyoujou
omoi dake de umetsuku shita heya o tadayou

itazurana kuchibiru kara koboreru omowaku sae
okizari ni sareteiru kara ima mo nagareteiru yo

chuucho suru kanjou o daki kakaete
subete o tsutsumeta nara
hitsuyouto suru mono nante nani mo nai
sonna seijaku o yonda

machinaka ni chirabatteiru kioku no kakera ga
kagayaite yureteiru
alone with my sight

gurasu ni sosoida nagame wa shisen kara afurete
karamitsuku riron no nada de ibasho o motometeiru

kousa suru genjitsu o ukeireru tabi
hibiku kotoba o tsurete
tameiki ga sora ni tokete iku
miageru ano hibi he

kurikaesu kankaku no naka de kawarazu ni hohoemu
kuuhaku o mitasu dake no
alone with your light

machinaka ni chirabatteiru kioku no kakera ga
kagayaite yureteiru
alone with my sight

Traduction :

Les expressions du visage finissent de teindre le cœur sans bruits de pas.
La chambre enterrée seulement par les souvenirs flotte

Même les prédictions débordent depuis les lèvres farceuses
Même maintenant coule de s’être laissé abandonné

Si tout est inclus, enlacer contre soi le sentiment d’être indécis
Une chose est nécessaire alors qu’il n’y a rien
Tel que le silence appelé

Dans toute la ville se dispersent les fragments de souvenirs
Qui brillent et vacillent
alone with my sight

La scène remplit dans le verre déborde depuis les yeux
Rechercher le lieu à l’intérieur de la théorie entourée

Accepter le niveau de la réalité croisée
Amené le mot entendu au loin
Le soupire disparait dans le ciel
Lever les yeux vers ces jours-ci

Répéter l’intérieur de la sensation pour sourire dans l’inchangé
Seulement réaliser dans le vide
alone with your light

Dans toute la ville se dispersent les fragments de souvenirs
Qui brillent et vacillent
alone with my sight


5- EDEN


Voir le single EDEN

4- New Code

Paroles :

atarashii shintai ha
jiyuu ga kikanai
uzuita sei ni ha
jikan ga hitsuyou

kizanda shinkou
michibiku shinjitsu
hirefusu kono chi ha
anata no shihaika

arayuru souzou
omoi do ori ?

kakageta chikai ha
michite ureta
saa ima koso kobosazu ni meshiagare

dou yara anata ha
gosan o shiteiru
pazuru no piisu ga
tarinai you da ne

ume komu just new code
motometa shinka ha risou o koete mo
jinchi ni ototta

arayuru souzou
omoi do ori … ?

mezameta seikai ha yume no you ni kagayaki kodou ga myakoutteiru

kakageta chikai ha
michite ureta
saa ima koso kobosazu ni meshiagare

Traduction :

Le nouveau corps
Ne fonctionne pas librement
Dans la douleur de la nature
Le temps est necessaire

La croyance gravée
La réalité guidée
Se prosterne devant ce sang
Sous ton contrôle

Toute création
Pour la satisfaction ?

Le serment imprimé
Est en pleine maturité
Allez, maintenant c’est le moment de manger sans renverser

Il semble que tu
Fasses des erreurs de calcul
Les pièces du puzzle
Ne semblent pas suffisantes

Remplir en enterrant just new code
L’évolution demandée est aussi excédée par le progrès
Inférieur à l’intelligence humaine

Toute création
Pour la satisfaction ?

Le monde réveillé est comme dans le rêve l’éclat de la pulsation qui bat

Le serment imprimé
Est en pleine maturité
Allez, maintenant c’est le moment de manger sans renverser


3- ASSASSIN

Paroles :

shizumaru heya de
iki o hisome
tsugi no hyouteki o sadameteiru

tamashii made toritsukaera
ashita ha dare o ayamereba ii ?

yogiru ai ni kokoro madou chuucho shite ha furueru te ga…
memai no you ni somaru keshiki
naze konna ni…

okashite iku musuu no tsumi ga
fukai ato o nokositeiru
sayonara mou
kimi ni ha aenai
mune no oku ni
tsuki sasatteiru egao ni mo

tsuzuku kutsuu ni mo gaita mama
konkyo no nai risou ga ukandeiru

dokusarete iku kono shintai ha
douraya mou ai no toriko
koi kogareta shiawase ni ha
tadori tsukezu

nanimo kamo ga kuzureteitta
kaita mirai fusagarete iku
saigo ni tada itazura na hitomi
daki yosetara afuresou de

okashite iku musuu no tsumi ga
fukai ato o nokositeiru
sayonara mou
kimi ni ha aenai
mune no oku ni
tsuki sasatteiru egao ni mo

Traduction :

Dans la chambre calme
(Y) retenir son souffle
Et décider de la prochaine cible

Possédé jusqu’à l’esprit
Demain, qui sera-t-il bon de tuer ?

Dans l’amour croisé le cœur perplexe et hésitant fait trembler la main…
Le paysage teinté comme le vertige
Pourquoi est-ce ainsi…

Un nombre infini de fautes est commis
Sauver la profonde cicatrice
C’est déjà l’au revoir
(Je) ne te rencontrerai pas
A l’intérieur de la poitrine
Dans le sourire perçant aussi

Rester impatient dans la continuelle douleur
L’idéal sans fondation est suspendu

Ce corps est de mauvaise influence
Il (me) semble être déjà la victime de l’amour
Dans la joie d’être profondément en amour
Sans continuer à s’attacher

Tout et n’importe quoi s’effondre
Le futur dessiné s’arrête
Seulement à la fin, la pupille farceuse
Débordera si elle est embrassée

Un nombre infini de fautes est commis
Sauver la profonde cicatrice
C’est déjà l’au revoir
(Je) ne te rencontrerai pas
A l’intérieur de la poitrine
Dans le sourire perçant aussi

Analyse/Résumé:

ASSASSIN, comme l’indique son titre, à comme « personnage principal » un assassin à la recherche de sa prochaine cible, en « retenant son souffle » pour certainement cacher sa présence. Mais lorsqu’il trouve sa cible, il se rend compte qu’il en est tombé amoureux (« amour croisé », « coeur perplexe »). Le fait de tuer étant presque une partie normale voire importante de sa vie (« Possédé jusqu’à l’esprit »), lorsqu’il rencontre l’amour il ne sait plus quoi faire, brisé entre la raison du coeur et celle de son esprit il décide de fuir cette personne qu’il aime pour la sauver (« C’est déjà l’au revoir »). Mais il se rend compte qu’il ne peux rester loin d’elle (« impatience ») et il s’afflige alors lui-même du mot victime (« victime de l’amour ») car il est victime d’une chose qui l’empêche de faire ce qu’il est: Assassin. Il est aussi troublé par ses péchés du passés, ses meurtres commis avant mais attend pourtant (« impatient ») de la rencontrer à nouveau et espère être pardonné (« si embrassé »).


2- VISION


Voir le single VISION

1- Terra

Paroles :

kaku kioku ha
hirogaru uchuu no hate
Nee oboeteiru kana ?
tooi hi no chigiri

toki no nagare zumi kasane
kankaku sae modora nai
nagameru dake itsuma demo

umare kawaru
sono tabi
anata no koe daiteita
yasashii uta
nan domo yume ni mitayo
jikou o koe
itsumo

Traduction :

Le souvenir dessiné est
La fin de l’immense univers
Hé, t’en souviens-tu ?
La promise du jour lointain

La pile s’écoulant et s’entassant du temps
Même la sensation ne revient pas
Regarder seulement pour toujours

Naitre à nouveau
Ce moment
Ta voix (m’)enlace
Gentil chant
Regardons de nombreuses fois dans le rêve
Passer à travers l’espace-temps
Toujours

WordPress